Si vous êtes un apprenti-tricoteur (ou si vous maniez un crochet pour la première fois), il est possible que vous soyez un peu perdu si, dans un patron, on vous demande de « bloquer » votre tricot. Bloquer consiste à étirer et mettre en forme un ouvrage aux aiguilles ou au crochet afin de lui donner les bonnes dimensions et un meilleur rendu.

Tous les ouvrages ne nécessitent pas un blocage, mais quand il est mentionné, il vaut mieux prendre le temps de le faire. Le blocage peut améliorer la finition de votre tricot : il permet d’aplatir les bordures qui s’enroulent et, parce qu’il détend les fibres de la laine, vos points seront plus réguliers et votre tissu aura un meilleur drapé. Après tout, vous avez passé tant de temps à le réaliser, alors pourquoi ne pas le peaufiner au maximum ? Grâce au blocage, vous pouvez mettre votre ouvrage à la bonne taille ou lui donner la forme voulue.

Alors on bloque !

Il existe 3 façons principales de bloquer : vaporiser, mouiller ou à la vapeur. Si vous utilisez un vaporisateur : épinglez votre ouvrage aux bonnes dimensions, puis vaporisez une fine brume d’eau et laissez sécher. Si vous souhaitez mouiller votre tricot, plongez-le dans l’eau, puis essorez-le bien avant de le mettre en forme. Et pour la méthode à la vapeur, épinglez votre ouvrage, puis diffusez sur toute la surface la vapeur à l’aide de votre fer. La méthode utilisée dépendra de votre laine, suivez donc les instructions de votre patron.

Le nécessaire

Pour procéder au blocage, vous aurez besoin de quelques articles de base comme des épingles inoxydables et une surface adaptée, mais rien ne vous empêche d’utiliser du matériel spécial comme des câbles et de grandes planches de blocage. Découvrez le matériel nécessaire ainsi que plus de détails techniques dans la fiche « Méthodes et astuces » du numéro 2 de votre magazine Tricot et points créatifs.