Si vous cherchez des idées originales de tricot sur internet, vous êtes sûrement tombé sur le travail de Sam Barsky. Sam crée des pulls étonnants mettant en scène toutes sortes d’images, il peut s’agir de monuments comme le Golden Gate Bridge ou Stonehenge, ou encore des paysages, comme des cascades ou des pylônes électriques. Les créations de Sam sont certes innovantes et intéressantes, mais ce qui les différencie est qu’il les présente devant le paysage ou le monument représenté avant de poster les photos en ligne. Sam publie également des tutoriels sur sa page Facebook (www.facebook.com/colorknit/), ainsi vous pouvez également voir comment il fait ! Comme nous voulions en savoir plus sur son travail, nous lui avons posé quelques questions :

Vos tricots représentent toutes sortes d’images – y compris des paysages et des sites touristiques. Comment procédez-vous ? Vous vous rendez d’abord sur le site, puis montez rapidement votre ouvrage, ou vous tricotez l’image en vous inspirant d’une photo et vous vous y rendez ensuite ?

Au début, je tricotais ce qui me plaisait, souvent après avoir visité le site. Puis un jour, j’ai pris conscience que les photos des pulls sur place étaient une forme d’art, et faire ces clichés était important pour moi. À partir de là, j’ai toujours tricoté les pulls avant de me rendre sur place.

Nombre de photos semblent avoir été prises pendant vos vacances, voyagez-vous beaucoup ?

Je voyage plusieurs fois par an. La plupart du temps, ce sont des déplacements que j’effectue en voiture, à quelques heures de mon domicile. En moyenne, je voyage en avion 2 ou 3 fois par an.

Quand avez-vous commencé à tricoter et comment avez-vous appris ? Êtes-vous autodidacte ou est-ce un parent ou un ami qui vous a initié ?

J’ai commencé à tricoter en 1999. J’ai appris le tricot uni avec des propriétaires de boutiques de laine près de chez moi. Après avoir passé une année à réaliser deux pulls unis, j’ai commencé à envisager de faire des ouvrages multicolores, puis j’ai essayé, sans utiliser de patron.

La couleur est visiblement importante pour vous. Utilisez-vous la méthode de l’intarsia pour créer vos pulls ?

Oui, j’utilise l’intarsia.

Avez-vous des astuces à nous donner pour travailler les couleurs ?

J’utilise des laines, souvent multicolores, qui ressemblent à des choses réelles. Un dégradé de bleu peut par exemple rappeler une étendue d’eau, et du vert, associé à d’autres teintes, peut rappeler la végétation. Quand je me lance dans un projet, je me démène pour trouver la laine la mieux adaptée. Mon but n’est pas de restituer fidèlement une image, j’essaie plutôt de simplifier et de donner une impression globale du site représenté.

On a le sentiment que vous travaillez assez rapidement. Combien de temps mettez-vous, en moyenne, pour réaliser l’un de vos pulls ?

Je dirais en moyenne un mois. Parfois plus, parfois moins.

Quand vous ne tricotez pas, qu’aimez-vous faire d’autre ?

J’adore la nature et la vie au grand air. J’aime partir quelques jours et me divertir en pratiquant diverses activités.