À moins que vous ne tricotiez quelque chose qui ne demande qu’une seule pelote de laine, vous allez avoir besoin, tôt ou tard, de savoir raccorder une nouvelle pelote à votre ouvrage. Et si vous utilisez plus d’une couleur, vous aurez besoin de savoir rajouter la laine quand vous changerez de couleur

Lorsque vous tricotez et que vous remarquez que vous approchez de la fin d’une pelote, c’est le moment d’en raccorder une nouvelle. Le faire au milieu d’un rang serait trop visible, il est préférable de la rajouter au début d’un nouveau rang. Pour estimer s’il vous reste assez de laine pour finir le rang, mesurez la largeur de votre tricot et la longueur de laine qu’il vous reste de la pelote en cours. Vous aurez besoin de trois fois la largeur du tricot en longueur de laine pour finir un rang. Si vous n’en avez pas assez, raccordez l’autre pelote dès à présent. Pour un guide pas-à-pas de la technique, rendez-vous dans la rubrique « Méthodes et astuces » de votre no 8 de Tricot et points créatifs. La même technique peut être appliquée à un ouvrage sur lequel vous désirez voir apparaître des bandes de couleur – exactement comme pour le pull bicolore figurant dans le même numéro.

Pour raccorder deux pelotes dans vos travaux de crochet, il ne faut pas utiliser la même technique – ce qui paraît logique. Afin d’avoir une transition invisible entre les deux pelotes, vous devrez utiliser la nouvelle pour compléter le dernier point de l’ancienne – ce qui se révèlera très important lorsque vous voudrez changer de couleur. Afin de fixer la nouvelle laine et de l’empêcher de s’échapper lorsque vous crochèterez, vous pouvez faire un nœud temporaire. Pour un guide pas-à-pas de la technique, rendez-vous dans la rubrique « Méthodes et astuces » de votre no 8 de Tricot et points créatifs.

Que ce soit dans le tricot ou le crochet, vous aurez besoin de rentrer le fil de l’ancienne pelote afin d’avoir un résultat final impeccable.