Nous vous garantissons que vous n’avez jamais rien vu de tel dans le monde du tricot et du crochet. Accrochez-vous… Des répliques grandeur nature de personnes tricotées à la main !

Liisa Hietanen, originaire de Finlande, est devenue célèbre pour ses incroyables créations à couper le souffle qui ont été présentées sur différents médias du monde entier.

Comme vous le verrez sur les photos, la ressemblance avec les personnes créées en laine par Liisa est troublante. Liisa explique qu’elle ne connaissait pas ces personnes auparavant, mais qu’elles habitent dans sa ville natale et qu’elle a appris à les connaître tout en créant leur sosie en tricot.

Nous avons interviewé Liisa pour en savoir plus sur la manière dont elle crée ses sculptures en tricot…

Qu’est-ce qui vous a décidée à crocheter des sculptures grandeur nature et quand avez-vous commencé ?

J’ai commencé en 2009 alors que j’étudiais les arts visuels au premier semestre. J’ai eu l’idée de sculpter ma maîtresse d’école primaire (la maîtresse que j’avais quand j’avais sept ans) et l’idée de la crocheter me vint à l’esprit, car cette technique lui convenait parfaitement. C’est là que tout a commencé et, petit à petit, j’ai commencé à faire davantage de travaux de tricot et de crochet, des objets aussi, pas seulement des personnes.

Plus tard, j’ai commencé à sculpter des personnes de mon village. Je voulais que cela reflète l’endroit où j’habite et je voulais me sentir connectée à l’endroit où je vis. Les personnes que je sculpte peuvent être des personnes que je rencontre dans la rue, à un événement pour enfants ou à la bibliothèque. Je ne les connaissais peut-être pas auparavant, mais le processus de fabrication des œuvres est si long que j’ai appris à bien les connaître.

Combien de temps faut-il pour produire une sculpture ?

Cela prend plusieurs mois. Une personne prend environ 4-5 mois.

En moyenne, combien de laine utilisez-vous pour fabriquer une personne ?

Peut-être 1,5 à 2 kg de laine selon la taille du travail.

Comment avez-vous trouvé le patron de tricot pour une idée aussi unique ?

Je n’utilise pas de patron. Toutes les pièces sont crochetées et tricotées librement. Je fabrique la forme boucle par boucle. Je crée d’abord le cadre et la forme sous le travail pour pouvoir travailler autour avec les pièces tricotées ou crochetées. Je crée un visage et des mains sans forme dessous. Je crée cette forme comme je pourrais aussi la mouler dans un autre matériau.

Quelle est la plus grande difficulté des sculptures en tricot ? Y a-t-il des caractéristiques humaines particulièrement difficiles à faire ?

Le visage est ce qui est le plus difficile et intéressant à faire. Je n’ai pas d’habitudes particulières pour faire une pièce, car les travaux prennent si longtemps que je n’en mémorise pas tout le processus. Je pense qu’il est bon de recommencer de zéro à chaque fois. Je pourrais peut-être un jour trouver des moyens plus intéressants de réaliser certaines parties du travail.

 Depuis combien de temps tricotez-vous ?

J’ai commencé le travail manuel avec du fil lorsque j’ai fait ma première sculpture « Pirkko » en 2009. Je ne faisais pas de travaux manuels auparavant, bien que j’aie appris la technique à l’école primaire à l’âge de 10 ans environ. J’ai repris cette technique environ vingt ans plus tard en utilisant les mêmes bases que celles que j’avais apprises à l’époque.

Pouvez-vous me parler de vos projets à venir ?

Je continue à travailler avec des sculptures de villageois et je m’intéresse à la possibilité de combiner différentes techniques et objets prêts à l’emploi dans mes techniques. Je travaille sur des pièces qui traitent de la mémoire.

Nous sommes impatients de voir ce que Liisa fera par la suite !