Il arrive parfois de tomber sur quelqu’un qui fait quelque chose de vraiment différent en tricot et qui est à vous couper le souffle. C’est le cas de Daniel Lam.

Daniel, résident en pédiatrie à l’Université du Colorado aux États-Unis, a entrepris le projet fascinant de tricoter des parties de l’anatomie humaine.

Nous avons discuté avec lui de cette idée originale pour en savoir plus…

Pourquoi et quand avez-vous décidé de tricoter des parties de l’anatomie humaine ?

J’ai commencé durant mes études de médecine alors que j’étais chargé de cours d’anatomie. Comme j’avais suivi le même cours un an plus tôt, je me souvenais de toutes les parties du corps difficiles à apprendre malgré les présentations PowerPoint, les discussions au tableau noir et les exposés sur tableau blanc. Je sentais que ce dont j’avais vraiment besoin était quelque chose de concret que je puisse manipuler et voir en trois dimensions. Je me suis alors mis à tricoter des parties du corps dans ce but, pour donner aux étudiants la possibilité de toucher la partie du corps qu’ils étudient afin qu’ils puissent mieux observer comment elle est faite et comment elle fonctionne.

Combien de temps cela vous a-t-il pris de tricoter ces différentes parties du corps ?

Certaines parties ont été plus longues à faire que d’autres. Le globe oculaire ne m’a pris qu’une journée, les organes abdominaux en revanche m’ont pris plusieurs semaines. Pour ces deux projets, c’est la manière de les disposer une fois terminés qui a été le plus long : comment les exposer pour qu’ils soient bien visibles et accessibles ?

Qu’aimez-vous tricoter pendant votre temps libre ?

Je suis un grand fan de chapeaux et de foulards. Mais j’aime aussi tricoter des choses amusantes et essayer de nouvelles techniques. C’est pourquoi je tricote aussi des chats, des autruches et des personnages de films d’animation japonais.

Avez-vous un autre projet de tricot en tête ou que rêveriez-vous de tricoter ?

J’aimerais tricoter le système vasculaire, en partant de l’aorte et en descendant jusqu’aux branches terminales qui se trouvent dans les jambes et les pieds. Ou un pull représentant un dermatome. Ou une paire de poumons asthmatiques. Ou le polygone de Willis. Ou bien je pourrais aussi juste faire une paire de chaussettes !

Merci Daniel, votre travail est vraiment fascinant.

Et vous, pourquoi n’essayeriez-vous pas de tricoter des parties du corps humain ?

Photo credits: Daniel Lam