Il nous arrive à tous de souhaiter tricoter un peu plus vite – souvent, c’est pour finir un ouvrage destiné à être offert pour un anniversaire ou une occasion spéciale. D’autres fois, il s’agit de passages faciles mais ennuyeux de vos travaux que vous aimeriez réaliser le plus vite possible pour pouvoir vous occuper des points intéressants.

Si vous venez de commencer le tricot, la meilleure façon d’accélérer le mouvement est de tricoter autant que faire se peut : c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Plus vous vous frotterez au travail de la laine et vous habituerez à la sensation des mailles entre vos doigts, plus vous aurez confiance en vous. Si, au contraire, vous avez déjà plus d’expérience, voici quelques astuces pour vous aider à tricoter plus vite.

Vous pouvez, par exemple, changer de méthode de tricot pour réduire l’amplitude de vos mouvements. Si vous tricotez « à l’anglaise » – autrement dit si vous tenez votre fil dans la main de l’aiguille en action –, vous pourriez vous mettre à la méthode « continentale », où l’on tient le fil dans la main opposée à l’aiguille en action. Un grand nombre d’amateurs de tricot pensent que la méthode continentale permet de réaliser plus rapidement les mailles à l’endroit. À l’inverse, la méthode à l’anglaise semble faciliter les mailles à l’envers.

Dans la méthode à l’anglaise, on appelle parfois « lancer » la façon dont on tricote les mailles, parce que la main qui tient le fil le « lance » par-dessus le bout de l’aiguille (pour simplifier l’explication, nous allons imaginer que c’est la main droite qui tient le fil). Nombre de tricoteurs utilisant cette méthode du « lancer » lâchent l’aiguille en action avant de « lancer » le fil par-dessus celle-ci (en la maintenant avec leur main gauche). Vous pouvez, cependant, garder l’aiguille en action dans votre main droite en la tenant grâce au « crochet » formé par votre pouce et la paume de votre main pendant que vous faites passer le fil par-dessus le bout de l’aiguille d’un léger mouvement. Comme vous maintenez l’aiguille en action, vous pouvez garder les mailles proches du bout des aiguilles. Ainsi, elles auront moins de chemin à faire pour passer d’une aiguille à l’autre.

Peu importe la méthode, il est important de tendre le fil en l’enveloppant autour de vos doigts. La façon de faire cela dépend entièrement de vous – choisissez la méthode qui vous semble la plus confortable –, mais assurez-vous de ne pas tenir le fil trop tendu ou trop lâche. Pendant que vous tricotez, n’oubliez pas d’utiliser les doigts de votre main gauche pour faire glisser délicatement les mailles sur l’aiguille gauche, vers l’extrémité, afin qu’elles soient prêtes à être tricotées.

Et, surtout, ne vous inquiétez pas si vous n’êtes pas très rapide. Tricoter trop rapidement peut vous faire faire des erreurs et vous faire lâcher des mailles. Il est préférable d’avoir un bel ouvrage avec une tension correcte et uniforme.