Lorsqu’on commence à tricoter, l’une des premières choses qu’on apprend est de former les mailles sur ses aiguilles – c’est-à-dire le montage des mailles. Pour beaucoup d’amateurs de tricot, la première technique apprise devient et reste leur préférée – leur méthode par défaut. Mais, lorsqu’on gagne en expérience et qu’on découvre les formidables techniques que le tricot a à offrir, on se met à réaliser que le montage des mailles est plus subtil que ce qu’il y paraît.

Il existe un nombre surprenant de techniques de montage, dont beaucoup ont un but spécifique. Par exemple, on peut réaliser des montages qui forment un bord décoratif, qui permettent d’utiliser plusieurs couleurs, ou encore qui donnent la possibilité de commencer une chaussette par l’orteil. Même la plus banale des méthodes peut donner des résultats différents.

La plus simple des techniques est le montage tricoté : après avoir créé un nœud coulant sur l’aiguille, il suffit de tricoter une maille à l’endroit dedans, puis de continuer ainsi pour toutes les mailles.

Ce montage donne un bord plutôt élastique à bordure fine. Il est particulièrement appréciable dans le cas où il faudrait monter des mailles au début d’un rang, au milieu d’un projet – il suffit alors de tricoter dans la première maille puis de continuer à monter les mailles supplémentaires requises.

Très proche du montage tricoté, le montage à l’anglaise. Dans cette technique, vous montez les deux premières mailles comme dans le montage tricoté, mais la troisième est tricotée entre les deux premières, plutôt que dans la deuxième.

Cette méthode permet d’obtenir un bord ferme sans être rigide. Il est possible de l’utiliser pour commencer un rang, et de l’adapter pour monter les mailles d’un tricot en côtes. Si on veut tricoter des côtes 1 maille à l’endroit 1 maille à l’envers, il faut former les deux premières mailles puis tricoter la troisième à l’envers, entre celles-ci. Tricotez à l’endroit entre la deuxième et la troisième maille pour créer la quatrième, etc. Utilisez la même technique pour tous les types de côtes.

Ces deux types de montage demandent d’utiliser 2 aiguilles ; pour le montage continental, il suffit d’une seule aiguille et de votre pouce. On commence par prendre une longueur de laine, qu’il faut calculer avant de tricoter. Il y a plusieurs façons de le faire : soit en prenant 2,5 cm de laine par maille à monter, soit prendre une longueur de 3 ou 4 fois la largeur du projet, ou encore faire 10 tours de laine autour de l’aiguille pour calculer la longueur requise pour 10 mailles (multiplier au besoin).

Cette méthode demande d’utiliser son pouce pour faire des boucles dans la longueur de laine sélectionnée, et de former les mailles avec la laine qui sort de la pelote.

C’est une méthode efficace pour tout type d’ouvrage, très souple. Elle est parfaite pour de la dentelle tricotée ou des projets utilisant de la laine fine. En montant, vous formez un rang de mailles à l’endroit – gardez cela en tête pour le reste du tricot.

En naviguant dans le monde merveilleux du tricot, vous découvrirez de nombreuses autres techniques de montage. Amusez-vous à les essayer et n’oubliez pas de partager vos expériences avec le reste de la communauté Crealoisirs sur Instagram et Facebook !