CREATEURS A LA UNE

CREATEURS A LA UNE

Ce mois ci j’ai le plaisir de vous faire partager l’interview de Florence de Luzan – ELEGIE CREATIONS (créatrice de bijoux résine)

pub-haut

Présentez vous en quelques lignes :

Depuis toute petite j’évolue dans le milieu du spectacle : tantôt à me produire sur scène, tantôt à être émerveillée par d’autres artistes, tantôt à l’organiser.

Le spectacle pour moi c’est la possibilité de construire chaque instant. De prendre la main sur le destin en faisant des choix et en les exprimant.

De vivre complètement. Quand je ne suis pas en spectacle où quand je n’assiste pas à un spectacle, j’ai l’impression d’être en stand by.

Comment avez-vous commencé votre activité ?

Je fais des bijoux depuis aussi longtemps que je m’en souvienne. Peut-être depuis l’âge de 6 ou 7 ans ? Comme beaucoup de petites filles en fait. Sauf que moi ce plaisir ne m’a pas lâché. Je n’ai jamais accepté d’arrêter de créer sous prétexte qu’on grandit et nos responsabilités avec.

Je n’aime pas davantage les bijoux qu’une autre forme d’art : la possibilité que je vois dans le bijoux c’est qu’on peut l’emporter avec soi et le porter pour affirmer sa personnalité. C’est comme un petit spectacle, un petit bout de vie palpitant, qui nous accompagne partout.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Les émotions. Il faut que chaque bijou raconte une histoire sur celui qui le porte. « Montre moi le bijou que tu portes et je te dirai qui tu es »

C’est pour cela que je crée des bijoux très différents les uns des autres. Ils s’adressent à différents types de personnalités : plus ou moins exubérant, plus ou moins romantique… mais jamais discrets !

Que vous a apporté cette activité ?

Une grande sensation de liberté. Sans doute propre à toute activité entrepreneuriale, indépendamment du secteur.

Le nom de votre marque d’où vient il ?

Elégie est un terme qui est très souvent utilisé en musique. Il est surtout le titre d’un morceau de Rachmaninoff que j’ai beaucoup joué, d’une chanson de K’s Choice que j’adore… Sa signification est triste mais magnifique : c’est une ode à un être cher perdu. Il synthétise ce que j’aime dans l’art : le plaisir que l’on peut prendre à s’émouvoir de quelque chose de triste… est à en devenir heureux !

Et puis phonétiquement et graphiquement j’aime beaucoup.

J’ai rajouté « créations » parce que si vous tapez « Elégie » sur internet vous tombez sur tout sauf moi.

Quels sont pour vous les meilleurs moments que vous avez connus depuis le début de votre activité ?

Le démoulage d’une création en résine où vous avez « tenté » une idée qui vous trotte dans la tête depuis un moment…. Suspens…. C’est encore mieux que vous ne l’imaginiez

Bon après il y a beaucoup de fois où on s’est embêtée à mettre au point des techniques nouvelles et c’est un échec total mais ces fois là on les oublie vite.

Et puis les rencontres humaines. Sur des expos. Surtout quand elles sont longues et que chaque matin quand on ouvre son chalet on fait le tour pour dire bonjour aux uns et aux autres : on est entouré de personnes animées par la même envie et le même enthousiasme que nous. Des warriors qui se lèvent à 6h du matin pour se geler dans le froid toute la journée, au nom de leur passion. On a l’impression d’être à sa place.

Quels sont vos projets futurs ?

pub-haut

Un gros salon professionnel qui se déroule en septembre. Grosse prise de risque financière mais suite logique de mon évolution. Ca passe ou ça casse mais le tout sans regret.